Débat sur l’orientation budgétaire. Intervention de Véronique Vinet « Tendre vers une région plus solidaire et écologique »/ AP du 15 avril 2016

Débat sur l’orientation budgétaire. Intervention de Véronique Vinet « Tendre vers une région plus solidaire et écologique »/ AP du 15 avril 2016

Les orientations budgétaires pour 2016, année de transition, doivent  être un marqueur fort pour le début de notre mandature. Le groupe NMEC s’est attaché à dégager les priorités pour tendre vers une région plus solidaire et écologique. Plusieurs axes doivent être privilégiés et nous y serons particulièrement attentifs.

Le soutien sans faille aux services publics, l’éducation.

La culture partout et pour tous avec une véritable ambition pour une politique culturelle alliant tradition et modernité, professionnalisation des acteurs de la filière mais également soutien à l’expression multi-culturelle qui foisonne sur notre territoire.

L’emploi non-délocalisable : artisanat, commerces de proximité, l’aide accrue à l’innovation. L’économie sociale et solidaire ainsi que l’économie circulaire sont des réserves d’emplois à developper.

La revitalisation du milieu rural tant au niveau économique que des services rendus aux habitantes et habitants.

Les soutiens pour une agriculture et une viticulture non productivistes.

Des transports quotidiens pratiques et de qualité.

La transition énergétique et écologique avec des dispositifs ambitieux pour sortir des énergies fossiles, mieux gérer et valoriser les déchets, valoriser notre littoral sans passer par la case béton. L’aide aux ménages et aux entreprises pour évoluer ensemble vers la sobriété énergétique et l’exemplarité environnementale.

Pour que ces orientations se concrétisent, nous avons besoin de moyens et nous devrons faire des choix, arbitrer et établir des priorités par rapport à des projets qui à notre avis ne sont pas indispensables

Pour exemple :

Les gares de la Mogere et de Manduel ;

Une  ligne LGV pour le tronçon Bordeaux-Toulouse au lieu de travailler sur les lignes existantes alors que la nouvelle ligne LGV Montpellier-Perpignan est, elle, indispensable pour autant que la mixité du trafic soit garantie ;

L’Hinterland de Poussan ;

Le fort subventionnement de grosses structures culturelles dont le financement devrait être assuré pour plus grande partie par les métropoles.

Nos moyens doivent être à la hauteur de nos ambitions.

Véronique Vinet

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *