Fin de la première phase des États généraux du rail et de l’Intermodalité en Occitanie – Pyrénées Méditerranée

Fin de la première phase des États généraux du rail et de l’Intermodalité en Occitanie – Pyrénées Méditerranée

La dernière rencontre publique des EGRI a eu lieu ce vendredi 8 juillet. La phase de concertation, d’écoute citoyenne, de rencontre s’est terminée le lendemain. Les 80 jours sont passés.Près de 3100 participantes et participants, une moyenne de plus de 80 par rencontre, au moins 200 contributions écrites reçues, près de 10 000 questionnaires remplis, une rencontre avec la CGT Cheminots dans chaque département. Trois président-e-s de conseil départementaux ont participé à une rencontre publique, ainsi que de nombreux parlementaires et d’élu-e-s locaux.

Pour Jean-Luc Gibelin, vice-président en charge des Transports à la Région Occitanie – Pyrénées Méditerranée, « cette phase a bien rempli le rôle que nous avions souhaité. Il nous faut maintenant engager la phase de consolidation des éléments reçus, actualiser les fiches et notes des services en fonction des messages des rencontres publiques, des questionnaires et des contributions. Ce sera l’occupation principale des semaines de juillet et août. Ce temps se conclura par le phasage des réponses que pourrait porter la majorité régionale. Cela va être un temps sensible, où il faudra articuler les réponses aux légitimes attentes et les réalités aux contraintes budgétaires. »

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *