Non à la fermeture de la Maternité du Centre Hospitalier de Decazeville.

Non à la fermeture de la Maternité du Centre Hospitalier de Decazeville.

Marie Piqué vice-présidente régionale en charge des solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement, élue PCF du groupe Nouveau Monde en Commun, apporte son soutien au service de Maternité du Centre Hospitalier de Decazeville en Aveyron.

Marie Piqué sera présente à la manifestation du samedi 30 avril. Il n’est pas supportable de fermer une maternité de proximité. Le rapport de l’ARS qui soutient cette fermeture met en danger la sécurité des mamans et des bébés.

La maternité du centre hospitalier de Decazeville appelle à la création d’un poste de pédiatre à temps complet, poste supprimé par l’ARS. Et ce malgré les candidats qui frappent à la porte de l’Hôpital. Ce dernier a suivi les recommandations de l’ARS en recrutant des praticiens en gynécologie-obstétrique. Mais là encore, ces efforts ne trouvent pas d’échos au sein de l’ARS.

La baisse du nombre d’accouchements est la même sur tout l’Hexagone. Suivre cet argument c’est accepter la fermeture de toutes les petites maternités qui maillent le territoire. Elles sont pourtant indispensables à l’attractivité et au développement économique des zones rurales et urbaines.

Nous refusons le désert sanitaire que créerait la fermeture de la maternité. Ce vide serait synonyme d’une inégalité face aux soins.

Nous soutenons l’appel de l’ensemble des salariés du Centre Hospitalier de Decazeville contre la fermeture de cette Maternité.

Marie Piqué vice-présidente régionale, et les élus de la délégation PCF, Ensemble et Associés du groupe Nouveau Monde en Commun.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *