L’Agence Européenne du Médicament en Occitanie

L’Agence Européenne du Médicament en Occitanie

Les élu-es du groupe Nouveau Monde en Commun demandent la création d’une mission d’évaluation pour l’installation de l’Agence européenne du Médicament en région Occitanie. 

Le Brexit et l’activation d’ici le mois de mars 2017 de l’article 50 du Traité de Lisbonne rebat les cartes des organismes européens présents sur le sol anglais. L’Agence européenne du médicament sera concernée par un déplacement de son activité. Sa mission principale est de protéger et de promouvoir la santé publique et animale à travers l’évaluation et la supervision des médicaments à usage humain et vétérinaire sur l’Union Européenne.

 

Avec 376 millions d’euros de budget, et 787 salariés in situ, L’EMA (European Medicines Agency)  représente pour un territoire une attraction forte, tant sur le secteur de la santé, que d’un point de vue économique. Avec ses 3000 experts extérieurs qui sillonnent l’Europe, son activité rayonne bien au-delà de son lieu d’implantation. Pour le Vice-Président du Conseil Régional Occitanie Guillaume Cros, en charge des affaires européennes, de l’évaluation et de la prospective « L’implantation sur notre territoire de l’agence européenne du médicament représenterait une chance pour notre Région Occitanie. Cette mission d’évaluation doit permettre d’entendre les acteurs de notre territoire (entreprises, universités, associations, citoyens) et d’élaborer une véritable stratégie concertée de candidature ».

 

Les atouts de la Région Occitanie sont nombreux et le territoire constitue un biotope de choix dans le domaine de la santé. C’est ici que se sont installées les entreprises Pierre Fabre, Sepic, Nutrition et Santé. L’ex Languedoc-Roussilon héberge 650 entreprises dans ce secteur, qui emploient 12 500 salariés.  Que ce soit à travers l’implication du monde universitaire, du travail mené au sein des laboratoires de recherche, du développement de la biosanté et de l’eSanté, notre territoire montre la voie depuis de nombreuses années. L’Oncopole, l’INSERM et le CRNS, et les nombreux CHUs ont trouvé ici de quoi s’épanouir.

 

Ces acteurs travaillent pour une meilleure prise en charge de la santé de tous. C’est dans ce sens-là que les élu-es régionaux Nouveau Monde en Commun veulent agir, comme le souligne Marie Piqué, Vice-Présidente du Conseil Régional Occitanie en charge des Solidarités. « Nous les élu-es régionaux Nouveau Monde en Commun, nous portons une politique de santé transparente, axée sur la prévention et l’accompagnement de nos concitoyens. Pour ce faire nous souhaitons l’émergence d’un pôle public du médicament articulant recherche production et distribution des médicaments. »

Communiqué de presse des élu-es régionaux Nouveau Monde en Commun

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *