Intervention de Muriel RESSIGUIER – Assemblée Plénière 2-3 Février 2017 – Question orale sur les Produits issus des territoires occupés par Israël

Intervention de Muriel RESSIGUIER – Assemblée Plénière 2-3 Février 2017 – Question orale sur les Produits issus des territoires occupés par Israël

MurielRessiguier350

Madame la présidente,

Comme vous le savez nous avons été interpellés par l’Association France Palestine Solidarité 34 qui nous alertait sur la présence sur le salon Vinisud d’une entreprise Israélienne  qui a son siège social dans une colonie israélienne du plateau du Golan.

Le plateau du Golan est un territoire syrien, occupé et administré par Israël depuis la guerre des Six Jours en 1967. L’étiquetage doit donc mentionner « colonie israélienne » afin d’informer le consommateur sur l’origine du produit. La société Yarden Heights s’était engagée à respecter la règlementation.

Or des membres de l’AFPS ont constaté en se rendant sur le salon le 29 janvier que ce n’était pas le cas. Je tiens des photos à votre disposition. J’espère que cette entreprise à depuis étiqueté correctement ses produits.

Outre le fait qu’il s’agit là du non respect de la règlementation, masquer le terme de colonie israélienne n’est pas neutre. Je dirai même que c’est lourd de sens politiquement.

Sans compter qu’importer des produits des colonies ou accueillir une entreprise coloniale est condamnable éthiquement et politiquement car cela renforce la colonisation et la dépossession dans ces territoires occupés depuis 50 ans.

Notre rôle, est de porter une attention particulière aux entreprises qui sont accueillies par la région sur différentes manifestations.

Les actes que nous posons en accueillant telle ou telle entreprise dans les manifestations dont nous sommes partenaires envoient publiquement un message. Faisons de l’Occitanie une région solidaire des peuples qui souffrent, refusons désormais par le biais d’une prochaine délibération d’acheter ou de faire la promotion de produits issus des territoires colonisés par Israël.

Je vous remercie.

 

La question orale

déposée par Madame Muriel RESSIGUIER pour le groupe Nouveau Monde en Commun

« Ne pas soutenir les produits issus des territoires occupés par Israel »

Madame la Présidente,

Lors du salon ViniSud à Montpellier, dont notre collectivité est partenaire, un producteur israelien  a fait parti des exposants.  Or, le siège social de ce producteur se situe dans une colonie israélienne du plateau du Golan. Sa production de vin est donc issue d’un territoire occupé par Israël. Comme l’indique un avis du Ministère de l’Économie et des Finances du 26 novembre 2016, « en vertu du droit international le plateau du Golan et la Cisjordanie, y compris Jérusalem Est, ne font pas partie d’Israël. En conséquence, l’étiquetage des produits alimentaires, afin de ne pas induire en erreur le consommateur, doit indiquer de manière précise l’exacte origine des produits ». Ce producteur contrevient à cette règle, en ne précisant pas que ses produits proviennent des territoires occupés par Israël.

Au delà de cette situation, Madame la Présidente, il semble important pour le groupe Nouveau Monde en Commun, que des opérations, des salons dont nous sommes partenaires ne participent pas à la promotion de produits fabriqués par des entreprises israéliennes sur les territoires occupés. Notre rôle doit plutôt être de soutenir les productions des entreprises palestiniennes.

Par conséquent,  Madame la Présidente,

– Notre collectivité peut-elle s’engager à ne pas soutenir, à ne pas être partenaire d’actions qui feraient la promotion de produits issus des territoires occupés par Israël ?

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *