Intervention de Fatma ADDA – Assemblée Plénière du 2-3 Février 2017 – Stratégie régionale de l’Eau

Intervention de Fatma ADDA – Assemblée Plénière du 2-3 Février 2017 – Stratégie régionale de l’Eau

Fatma AP

Madame la Présidente, Madame la Vice-Présidente,

Notre groupe a souhaité déposer un amendement sur l’action 2 de la priorité Agriculture du Schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation (SRDE2I)  pour mettre en place une stratégie régionale pour la gestion publique de l’eau avec un volet irrigation.

En effet, nous devons définir une stratégie globale en matière de gestion de l’eau qui prenne en compte tous les usages partagés, durable et solidaires et qui fassent de la préservation de la ressource un préalable immuable.

Notre Région a lancé une démarche prospective et concertée dans le cadre des Assises Régionales de l’Eau. Cette démarche a pour objectif de garantir le bon état des milieux aquatiques et l’accès durable à la ressource en eau. Le patrimoine naturel lié à l’eau est particulièrement riche et varié en Occitanie.  On  peut  citer  par  exemple  les  zones  humides  des  Pyrénées, les lagunes du littoral méditerranéen et les 74 000 kilomètres de cours d’eau  qui  traversent  notre région.

Mais  ces  milieux  sont  vulnérables,  comme  le  montrent   notamment les eaux souterraines soumises à des pollutions dont par les nitrates et les pesticides. Nous savons que les pressions  qualitatives  et  quantitatives  qui  s’exercent  sur  la  ressource et les continuités écologiques sont importantes : l’augmentation démographique, le changement climatique, l’activité agricole (qui prélève en moyenne 40% de la ressource par an pour l’irrigation de 10 % de la surface agricole utile soit 330 000 hectares) et d’autres activités économiques, exercent des pressions sur les  milieux aquatiques… Ainsi, aujourd’hui, 60% des cours d’eau et 38% des masses d’eau souterraines sont loin d’atteindre les objectifs de bon état fixés par la directive Cadre sur L’Eau à l’horizon 2021.

Cette situation démontre l’ampleur des défis et nous engage à les relever collectivement.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *