Assemblée Plénière du 26 mai 2016

Le jeudi 26 mai 2016 s’est tenu le vote du premier budget de la nouvelle grande région. Un budget primitif 2016 de 2,89 milliards d’euros. Il est bien sûr en grande partie dans le prolongement du budget de l’année précédente mais il se démarque par son volume, et l’entrée en lice des nouvelles compétences à charge des régions. Il est en effet le premier budget voté dans le cadre de l’application de la Nouvelle Organisation Territoriale de la République, la loi NOTRe. Les compétences régionales recouvrent le développement économique, les lycées, l’aménagement du territoire et l’environnement. Désormais, la Région pilote également la gestion des programmes européens, la mise en œuvre des actions de formation professionnelle continue et d’apprentissage. Il faut noter la participation de la Région au plan d’urgence pour l’emploi, la mise en place d’un plan d’urgence pour les BTP, et le renforcement de sa politique de transports.

Ce budget est de fait le premier budget pour le groupe des élu-es NMC qui travaillent pour concrétiser leurs engagements de campagne afin d’orienter la politique régionale : des emplois non délocalisables, le respect du climat et de la biodiversité, pour une agriculture bio, sans OGM, pour des circuits courts, pour une région 100% renouvelable, pour le développement du train du quotidien, le maintien des services publics en milieu rural, pour une région data, pour la protection de notre littoral.

Ce budget est marqué par un certain nombre de choix qui vont dans le bon sens : le recours à l’emprunt, afin de répondre aux besoins des populations et des territoires. Egalement à l’ordre du jour de cette plénière,  le principe de la mise en place de l’Assemblée des Territoires pour pallier l’éloignement avec l’instance régionale, l’exigence de transparence financière avec les partenaires financiers, le plan  haut débit.

La politique de consultation citoyenne proposée par le groupe NMEC se matérialise à travers les 36 rencontres publiques des Etats Généraux du Rail, et le processus pour le choix du nom de la Région.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *