Assemblée Plénière du 15 avril 2016

Développer l’agro-écologie tout en maintenant des emplois industriels, c’est possible. Ainsi les élu-es Nouveau Monde en Commun (NMC) sont aux côtés des citoyen-nes dans la lutte contre la délocalisation de la zone portuaire de Sète vers l’intérieur des terres de Poussan. Ici comme ailleurs, un développement respectueux des terres et des hommes est possible. Cette conviction s’incarne également dans la préservation des services publics. NMC agit donc avec les salarié-es et les usager-ères de l’Hôpital de Lodève dans l’Hérault, et de la maternité de Decazeville en Aveyron, pour un véritable service public de santé de proximité.

Dans cette lutte pour l’équilibre écologique, social, et économique des territoires, le train occupe une place stratégique. Du mois d’avril au mois de septembre, les Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité, portés originellement par NMC, rassembleront les citoyens autour des enjeux de ces modes de transports.

La citoyenneté n’est pas un slogan de campagne : lors de l’Assemblée Plénière du 15 avril Gérard Onesta a lancé le processus de la consultation citoyenne sur le nom de la région. Les élu-es ont défendu ce jour-là à Montpellier, l’avenir d’une région solidaire et écologique comme l’a souligné Véronique Vinet : « L’économie sociale et solidaire et l’économie circulaire sont des réserves d’emplois à développer. » Face aux restrictions budgétaires, NMC plaide pour un recours plus important à l’emprunt. « Avec un taux  à 1,89 %, rappelle Jean-Christophe Sellin, le recours peut être augmenté, sans obérer  les capacités d’autofinancement et de solidarité de la Région. » Emprunter, pour assurer de meilleures conditions de vie, et d’éducation. Ce fut le sens de l’intervention de Myriam Martin. « Il faut étendre la gratuité des manuels scolaires à l’ensemble des élèves de la région », et éviter l’écueil « d’une vision de l’apprentissage développée comme une voie professionnelle concurrentielle de la formation initiale publique dans les lycées professionnels. » NMC en est convaincu, une autre politique est possible, bien que comme le dénonce Patrick Cases « le mot rentabilité ait effacé les mots besoins aux populations ». NMC est également intervenu sur  la présentation du schéma sur les déchets, le rapport sur le développement durable et l’organisation de la commande publique.

Nouveau Monde en Commun a souhaité que la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées devienne Terre d’asile et Terre d’accueil pour les Réfugié-es. Le groupe a tenu à ce que notre région se déclare zone hors TAFTA. Les deux voeux co-présentés avec le groupe SRC, ont été adoptés.

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *