Amendement « Pour le retrait des financements de la Gare de la Mogère »/ AP du 26 mai 2016

Pour le retrait des financements de la Gare de la Mogère

 

Amendement déposé par EELV-POC / PG-NGS / Ensemble

Aucun financement régional pour la gare fantôme de Montpellier La Mogère !

La majorité régionale a hérité d’un dossier explosif, celui de la gare nouvelle de Montpellier -La Mogère. La convention de financement de cette gare prévoit une contribution régionale de 32 millions d’euros, dont 10 millions en 2016. Un moratoire sur les financements régionaux pour cette gare a été décidé par la Présidente Delga pendant la durée des Etats Généraux du Rail et de la Mobilité, et nous nous en félicitons.

Pour imposer cette gare, on nous a répété pendant des années que la gare centrale de Montpellier est saturée. Or l’observatoire de la saturation de la ligne Nîmes-Perpignan vient de rendre ses conclusions. La gare centrale de Montpellier, magnifiquement rénovée, n’est utilisée qu’à 40% de sa capacité ! C‘était donc un mensonge scandaleux.

Le mardi 24 mai, la présidente Delga a eu le courage de poser les questions cruciales sur cette gare lors du comité de suivi du Contournement Nîmes Montpellier. Les réponses ont aggravé notre inquiétude.

Nous savons aujourd’hui qu’il n’y aura pas de trains dans cette gare avant longtemps, probablement pas avant l’ouverture de la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan, donc au mieux en 2030… Alors pourquoi financer une gare fantôme et inutile? Une gare qui ne pourra jamais être connectée avec les trains régionaux ? Une gare inaccessible en transports en commun, et située en zone inondable ? Une telle gare, pour fonctionner correctement, devrait recevoir au moins 100 trains par jours, comme la gare de Valence-TGV. On nous en promet peut-être 3 par jour dans 5 ans. Ce sera donc une gare fantôme, une gare dont la SNCF ne veut pas car elle ne pourra pas y attirer les voyageurs. Une gare à 130 millions d’euros !

Le projet de budget régional 2016 prévoyait quand même 5 Millions d’euros pour cette gare en Autorisation de Programme et en Crédits de Paiement. Cela représente la moitié des sommes prévues par la convention de financement de cette gare pour 2016.  Cette réduction est certes un bon signal, mais compte tenu des informations précédentes, nous pensons que c’est insuffisant.

Face à l’impasse que représente cette gare, j’ai donc défendu un amendement supprimant ce financement, et le transférant sur l’amélioration des infrastructures de transport pour les TERs, nos trains du quotidien. Pour que ce financement soit utile, tout de suite, à tous les usagers du train.

Cet  amendement n’a pas été soutenu par les groupes socialistes et radicaux de gauche, et a été rejeté. Nous le regrettons vivement. Personne ne pourra dire… nous ne savions pas. En cohérence, nous nous sommes donc abstenus sur le chapitre transport du budget régional.

Christian Dupraz, Conseiller délégué aux Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *